Nos missions

Les services d’incendie et de secours sont chargés de la prévention, de la protection et de la lutte contre l’incendie. Ils concourent, avec les autres services et professionnels concernés, à la protection et à la lutte contre les autres accidents, sinistres et catastrophes, à l’évaluation et à la prévention des risques technologiques ou naturels ainsi qu’au secours d’urgence”.

Article L1424-2 du Code des collectivités territoriales

Les interventions

Plusieurs groupements fonctionnels permettent de structurer la réponse opérationnelle.

Le groupement opérations se situe au cœur du dispositif. Il est composé de 4 services :

  • Le service conception et organisation des secours élabore et met à jour la doctrine opérationnelle. Il anticipe et prépare les réponses aux situations de crise.
  • Le  service  entraînement  des  cadres  et  coordination  des spécialités  forme et entraîne les cadres (formation de maintien des acquis, formation réalité virtuelle), coordonne les équipes spécialisées et organise les exercices zonaux et départementaux notamment dans le cadre interservices.
  • Le service soutien opérationnel paramètre les systèmes informatiques opérationnels, assure leur maintien à niveau et suit les projets opérationnels novateurs. Il assure le suivi post-opérationnel des interventions (attestations, réquisitions, indemnités, opérations à caractère privé, carences) et traite toutes les problématiques opérationnelles soulevées par les intervenants (réécoute de bandes, analyse de dysfonctionnement interservices, etc).
  • Le centre opérationnel départemental d’incendie et de secours (CODIS)  a en charge l’engagement et la gestion des interventions depuis l’alerte (appel 18/112) jusqu’à l’information des autorités. Il dispose d’une salle opérationnelle H24 et d’une salle de commandement en situation de crise.

95 665

interventions ont été réalisées en 2019

10'37

délai moyen d'arrivée sur les lieux

5'30

durée entre chaque intervention

Afin de maîtriser la disponibilité des moyens opérationnels, le Conseil d’administration du SDIS 95 a acté des modalités de prise en compte de certaines demandes d’intervention (destruction d’hyménoptères, ascenseur bloqué, ouverture de porte sans notion de danger à l’intérieur). Depuis le 1er mai 2012, ces demandes sont redirigées en première intention vers des prestataires privés.

Les manœuvres

En parallèle de l’activité opérationnelle classique, les sapeurs-pompiers du Val-d’Oise organisent régulièrement des exercices au niveau local et départemental. La Préfecture organise des manœuvres interservices avec les partenaires du SDIS : police, gendarmerie, Samu, associations de sécurité civile…

Les sollicitations à l’extérieur du département

Les sapeurs-pompiers du Val-d’Oise interviennent également en dehors des frontières départementales, dans le cadre des conventions interdépartementales d’assistance mutuelle (CIAM). Les sapeurs-pompiers des départements voisins sont également intégrés dans les solutions d’alerte classique du Val-d’Oise. Par ailleurs, des renforts sont mis en place pour les situations exceptionnelles. Pour les situations extrêmes au niveau national ou international, le COGIC peut solliciter les sapeurs-pompiers du Val-d’Oise pour déployer des renforts d’Ile-de-France. Chaque été, des colonnes de renforts «feux de forêt» sont organisées pour secourir les départements sinistrés.

Des officiers du Val-d’Oise peuvent également être sollicités par la cellule interministérielle d’aide aux victimes et la cellule interministérielle de crise au Ministère de l’Intérieur (ex : attentats de Nice). Enfin, le Val-d’Oise a obtenu la certification INSARAG, qui permet l’envoi de renforts “ sauvetage – déblaiement ” hors des frontières.

La prévention

Le Groupement Prévention a notamment en charge l’instruction des autorisations d’urbanisme concernant les Etablissements Recevant du Public (ERP) et les Immeubles de Grande hauteur (IGH) pour avis de la sous-commission ERP-IGH, ainsi que celles concernant les habitations. Il participe également aux visites des ERP dans le cadre des commissions de sécurité, en lien avec les mairies, les sous-préfectures et la Préfecture.

La construction, l’aménagement ou la modification d’un ERP nécessite une autorisation ; la mairie est le premier interlocuteur à contacter.

L’organisation du groupement prévention repose sur le découpage territorial en arrondissements, les préventionnistes du département étant tous basés à Osny.

20 000

ERP sont répartis dans le département du Val-d'Oise

En matière de prévention d’incendie, la réglementation incendie fixe les principes fondamentaux suivants : éviter l’éclosion d’un incendie, limiter la propagation du feu, permettre l’évacuation rapide et sûre des occupants, faciliter l’intervention des secours.

La prévision

La prévision consiste à envisager des actions à mener dans l’hypothèse d’une situation de crise, tout en connaissant la probabilité d’apparition des phénomènes redoutés. Cette notion regroupe la surveillance des aléas et la planification des secours. Le service planification consiste à coordonner la conception des plans d’établissements répertoriés (ETARE) et à participer à la rédaction des plans de secours. Il assure également la gestion de la base de données des points d’eau incendie (PEI). Le service risques industriels et particuliers gère les dossiers ICPE (installations classées pour la protection de l’environnement), développe le recensement et la connaissance des risques du département. Le service analyse et couverture des risques pilote la réalisation et les mises à jour de documents et projets structurants. Le service système d’information géographique fournit des outils cartographiques nécessaires à la réalisation des missions des sapeurs-pompiers.

Le service de santé et de secours médical

Ce service apporte son concours, entre autres :

  • aux missions de secours d’urgence définies par l’article L.1424-2 du code général des collectivités territoriales et par l’article 2 de la loi du 6 janvier 1986 susvisée ;
  • aux opérations effectuées par les services d’incendie et de secours impliquant des animaux ou concernant des chaînes alimentaires ;
  • aux missions de prévision, de prévention et aux interventions des services d’incendie et de secours, dans les domaines des risques naturels et technologiques, notamment lorsque la présence de certaines matières peut présenter des risques pour les personnes, les biens ou l’environnement.

Votre navigateur est dépassé !

Mettez à jour votre navigateur pour voir ce site internet correctement. Mettre à jour mon navigateur

×